31-05/09/1986 : Mesure d'arcs de méridien n° 2428

La question de la longueur du méridien était d'importance pour trancher entre les Cassini et Newton. La controverse durera plusieurs décennies. En 1733, Giovanni Poleni fit remarquer que les erreurs de mesure dues à la précision des instruments ne permettaient pas de trancher entre les deux hypothèses. Seules de nouvelles mesures pouvaient départager les deux camps. Trois expéditions sont organisées. L'une, dirigée par Pierre Louis Moreau de Maupertuis , avec le physicien et astronome suédois Anders Celsius  et le mathématicien français Alexis Claude Clairaut , se rendit en Laponie, près du Pôle Boréal, en 1737-1738. Ils mesurèrent un arc de 57' entre Kittis et Tornéa. La seconde, sous la direction de l'astronome Louis Godin , avec le géophysicien Pierre Bouguer , Joseph de Jussieu, et Charles Marie de La Condamine , opéra près de l'équateur, au Pérou, de 1735 à 1744, et mesura un arc de 3° 7' entre Tarqui et Cochasqui. Enfin une troisième s'en alla au Cap de Bonne Espérance en 1752 sous la conduite de l'abbé Nicolas Louis de La Caille . Un arc de 1° 13' fut mesuré. La précision des mesures a augmenté; en particulier les positions des étoiles sont mieux connues grâce à l'emploi de micromètres. Bien que l'aplatissement obtenu (1/215) soit trop fort, les résultats de ces expéditions, combinés à la mesure de l'arc de parallèle entre Sète et la Montagne Sainte-Victoire près d'Aix-en-Provence, donnèrent raison à Newton. Les mesures des Cassini n'avaient pas été faites avec assez de soin comme l'a souligné l'astronome Jean Baptiste Joseph Delambre . La mesure fut donc révisée en 1739-1744 entre Dunkerque et Collioure. Cette opération est connue sous le nom de Méridienne vérifiée. César-François Cassini de Thury , le fils de Jacques Cassini, y prit part. La conclusion fut la même: la Terre est aplatie aux pôles. Cassini de Thury se rallia à cette vue, s'opposant ainsi à sa famille. Des mesures de perpendiculaires à la Méridienne furent également menées à bien. Au terme de ces travaux, la France était couverte d'un réseau de près de huit cents triangles reliant les principales villes. La cartographie scientifique pouvait commencer.

Dessin  et  Gravure  :  Claude ANDREOTTO  ( signature )

Impression  :  Taille-douce

1er  jour  le  05  septembre  1986           Retrait  le  13  mars  1987

 

64 2428 05 09 1986 meridien

65 2428 05 09 1986 meridien

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 16/02/2016