027-14/11/1970 : Siège de Belfort 1870-1871 n° 1660

La place-forte de Belfort, alors intégrée au département du Haut-Rhin, est tenue par le colonel Denfert-Rochereau et une garnison de 15 000 hommes.Le verrou du seuil de Bourgogne est assiégé à partir du 3 novembre par les troupes allemandes des généraux von Werder et von Tresckow. Un hiver rigoureux, les sorties de la garnison et une artillerie à longue portée obligent les Allemands à se tenir loin de leur objectif. Ce n’est qu’à partir du 3 décembre que les premiers obus allemands tombent sur la ville. Le 16 janvier, une armée française commandée par le général Bourbaki enfonce les troupes allemandes. Mais sous-estimant ses forces, il bat en retraite vers Besançon. Son armée, encerclée, se réfugie en Suisse où elle rend les armes.

Après 104 jours, le siège est suspendu à l’annonce de l’armistice général. Le 18, le colonel Denfert-Rochereau reçoit l’ordre de reddition du gouvernement de Défense nationale. La résistance de la ville permet à la France de conserver le territoire de Belfort. Ainsi Belfort sera la seule partie de l’Alsace à ne pas être annexée au nouvel empire allemand.

La sculpture de Frédéric Bartholdi commémorant la défense de Belfort en 1870-1871 est encore visible aujourd'hui sur les hauteurs de la ville. À ses pieds, l'inscription suivante : Aux défenseurs de Belfort 1870-71.( Source : http://www.crdp-strasbourg.fr/ )

Dessin  et  Gravure  :  Robert  CAMI  ( signature )

D´après une sculpture de Frédéric Auguste Bartholdi

Illustration  de  l'enveloppe  :  Jean  CHESNOT  ( signature )

Impression  :  Taille-douce          Tirage  :  7 200 000 ex.

1er  jour  le  14  novembre  1970          Retrait  le  19  novembre  1971

 

55 1660 14 09 1970 siege de belfort1

56 1660 14 09 1970 siege de belfort 1

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 30/08/2019