043-01/12/2011 : Hommage à Jacques LAFLEUR n° 1140

Jacques Lafleur est né le 20 novembre 1932 à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie.
Fils de l'industriel et Sénateur Henri Lafleur, il fréquente le lycée Lapérouse à Nouméa et obtient une licence en droit à Paris. A partir de 1972, il est élu à l'Assemblée territoriale. Il crée avec son père l'Entente Démocratique et Sociale pour s'opposer à l'Union Calédonienne. Elu au Conseil du Gouvernement jusqu'en 1977, Jacques Lafleur crée le parti anti-indépendantiste Rassemblement pour la Calédonie et fusionne avec l'UC lors du congrès à Bourail.
Il est élu député aux législatives de 1978. Ensuite, il transforme le RPC en RPCR, Rassemblement pour la Calédonie dans la République.
Avec le soutien de François Mitterrand en 1981, la gauche essaie d'affaiblir la droite. Suite aux révoltes loyalistes, Lafleur décide de démissionner. Il est réélu en 1982, avec 92% des voix. En 1984, Jean-Marie Tjibaou, chef des indépendantistes, crée le Front de libération National Kanak Socialiste. Le RPCR gagne les élections, Dick Ukeiwé devient Président. Jacques Lafleur demande la dissolution du FLNKS. La prise en otage de 27 gendarmes à Ouvéa, dans les grottes de Gossanah par un commando du FLNKS, illustre le sommet de la crise. Les Accords de Matignon sont signés en juin 1988. Pour maintenir la paix, les Accords de Nouméa sont signés entre le RPCR et le FLNKS en 1998. En 2004, les dissidents se réunissent avec le parti L'Avenir Ensemble et affaiblissent Lafleur. En 2007, il perd les élections.

Dessin  et  Gravure  :  Elsa  CATELIN  ( signature )

Impression  :  Taille-douce           Tirage  :  50 000 exemplaires

FDC : Tirage : 2 000  exemplaires

1er  jour  le  01  décembre  2011

 

92 1140 01 12 2011 lafleur

93 1140 01 12 2011 lafleur

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Date de dernière mise à jour : 25/11/2018