BOROTRA Michel

Michel  BOROTRA

Né à Saint-Pierre et Miquelon en 1939, ce technicien agricole a toujours trouvé dans le dessin et la peinture ses moyens d’expression et d’évasion préférés. Autodidacte, en plus du dessin il pratique d’abord l’aquarelle, puis la peinture à l’huile et surtout l’acrylique. Naturaliste amateur, il participe avec le service canadien de la faune à différents inventaires d’oiseaux, à Saint-Pierre et Miquelon, Terre-Neuve et en Nouvelle-Ecosse. Cet amour de la faune et de la nature se retrouve dans ses tableaux s’inspirant principalement des paysages de son archipel natal. Depuis 1969 il expose périodiquement au Centre Culturel de St-Pierre. Il a participé à différentes expositions à Paris, Frédéricton au Nouveau-Brunswick, St-Jean de Terre-Neuve ou encore au Symposium de Peinture Figurative de l’Etang du Nord (Iles de la Madeleine). On retrouve ses aquarelles dans un ouvrage s’intitulant «Histoire de l’Archipel et de sa population» (Editions JJ Oliviéro - 1998). Depuis de nombreuses années, Michel Borotra exécute sur commande des maquettes de timbres poste pour le compte de la Collectivité Territoriale de Saint-Pierre et Miquelon.

 

 

Retour  des  îles  à  la  France 

 Les premiers habitants

Attirés par la pêche à la morue, les premiers habitants de Saint-Pierre et Miquelon arrivent au XVe siècle. A partir de 1690, les guerres entre la France et l’Angleterre mettent la jeune population de Saint-Pierre et Miquelon à rude épreuve. Expulsions, pillages, la population vit ses années noires.

Un archipel disputé jusqu’en 1816

En 1814, la France reprend possession de Saint-Pierre et Miquelon suite au Traité de Paris et à la fin des guerres napoléoniennes. Au printemps 1816, les habitants en exil reviennent dans l’archipel. Le 22 juin 1816, l'Angleterre cède officiellement l'archipel à la France.

Le retour de 1816

L’année 1816 marque le retour des habitants à Saint-Pierre et à Miquelon et le début d'une nouvelle ère pour l'archipel. Dans un premier temps, la population a tout à faire. Maisons, établissements, quais, jardins, rues, la ville entière va être reconstruite.

 ( source : http://la1ere.francetvinfo.fr )

Gravure  :  Michel  MONVOISIN

Dessin  :  Michel  BOROTRA  ( signature )

Impression  :  Taille-douce

1er  jour  le  22  juin  1966

 

Pa36 22 06 1966 retour des iles a la france

Pa36 22 06 1966 retour des iles a la france bis

Télévision

La télévision naît le 20 avril 1967 à Saint-Pierre-et-Miquelon avec les premières émissions de l’O.R.T.F. pour la réalisation desquelles, et avec peu de moyens, les techniciens et journalistes de la station doivent affronter les conditions météorologiques capricieuses de l’archipel.

À la suite de l'éclatement de l'O.R.T.F. le 31 décembre 1974 et à la création de la nouvelle société nationale de programme France-Régions 3 qui contrôle toutes les chaînes de radio et de télévision régionales, la station devient FR3-Saint-Pierre et Miquelon le 6 janvier 1975 et passe à la couleur.( source : https://fr.wikipedia.org )

 

Gravure  :  Claude  HERTENBERGER

Dessin  Michel  BOROTRA  ( signature  )

Impression  :  Taille-douce

1er  jour  le  20  novembre  1967

 

377 20 11 1967 television

377 20 11 1967 television bis

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !