005-16/06/1990-La chanson française Tino Rossi n° 2651

La chanson française 


Tino Rossi

"50 ans d'amour", c'est le nom donné à son ultime spectacle (une autobiographie chantée sur scène) , c'est le titre de son dernier disque sorti en 1983 : le chanteur le plus adulé depuis trois générations y célèbre ses noces d'or avec son public, ou plutôt ses publics emportés par un même enthousiasme toujours renaissant. Comment "l'employé des jeux du casino d'Ajaccio" est-il devenu le phénomène Tino Rossi? Par la magie de sa voix, que l'on a dite d'or, de velours, de lait et de miel... : son registre de ténor léger et surtout ses harmoniques lui permettent, déjà lors de son service militaire à Aix-en-Provence, de remporter un concours de chant pour amateurs et d'accéder vite au Casino de Paris et au succès (1934) , par la séduction que l'on prête à ce nouveau Rudolf Valentino, aux cheveux gominés qui sait jouer les pâtres de son pays pour chanter O Corse, île d'amour et Vieni vieni, deux créations de Vincent Scotto, son compositeur favori , par son répertoire sentimental, qui conjugue la chanson d'amour et la géographie (Corse, Capri, Corfou, IMaples, Hawaï). Dans l'histoire de la chanson, il ouvre une ère nouvelle par la promotion d'un instrument destiné à un grand avenir (il chante, une guitare à la main), mais aussi par la place qu'il acquiert grâce au disque, à la radio et au cinéma. Le premier, avant de s'être imposé sur scène, il est devenu une vedette du disque, et le premier millionnaire du disque en France. Le premier, il est devenu, grâce au cinéma, une idole à part entière avec Marinella (1936) ou Naples au baiser de feu (1937). La guerre, l'âge, les modes changeantes n'entament en rien un prestige tôt acquis et jamais démenti. Vendant des dizaines de milliers de disques à l'époque du 78 tours (un record), il en vendra des millions au temps du microsillon. Il s'est adapté à l'opérette à grand spectacle {Méditerranée en 1955-1957, Au temps des guitares en 1963, Le Marchand de soleil en 1969), à la télévision, tout en demeurant fidèle à la leçon apprise de Damia — une gestuelle scénique réduite à sa plus simple expression — et à un univers désincarné, peuplé de sentiments toujours sublimes. Né en 1907 à Ajaccio, celui dont une place et un boulevard portent le nom dans sa ville natale depuis 1969, a été tout à la fois l'ambassadeur de son île, le chantre de Napoléon, l'interprète de Schubert ou de Gounod, le Petit papa Noël et une authentique gloire nationale.( source : www.laposte.fr/toutsurletimbre/connaissance-du-timbre )

Auteur  : Raymond  MORETTI  ( signature )

Metteur en page  :  Alain  ROUHIER (  signature )

Impression  :  Héliogravure          Tirage  :  2 052 815  ex

1er  jour  le  16  juin  1990          Retrait  le  15  mars  1991

Raymond Moretti et Alain Rouhier reçoivent le Grand Prix de l'Art Philatélique 1990

pour cette série de timbres

 

14 2651 16 06 1990 tino rossi

15 2651 16 06 1990 tino rossi

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !