006-16/06/1990 : La chanson française Edith Piaf n° 2652

La chanson française

 
Edith Piaf

Lorsqu'elle voit le jour le 19 décembre 1915, a-t-elle écrit, "à 5 heures du matin, au coin d'un bec de gaz aie de Belleville", c'est presque l'hiver et c'est la guerre. Edith Giovanna Gassion a pour père un saltimbanque et pour mère une chanteuse de beuglant. Son itinéraire va être digne d'une héroïne d'Eugène Sue ou de Victor Hugo jusqu'à sa rencontre avec Louis Leplée en 1936. Dès lors, en quelques années, par la générosité de l'inspiration, par la vigueur de l'instinct, par le culte du travail, par l'inlassable volonté de vaincre, par le pouvoir d'envoûtement d'une voix aux inflexions bouleversantes, elle devient la plus grande figure de la chanson contemporaine.
Sa carrière? Une marche triomphale, scandée par d'immenses succès tant par le disque que sur scène. Au départ, son Légionnaire "Il était mince. Il était beau. Il sentait bon le sable chaud". Avec cette chanson de Raymond Asso pour les paroles et de Marguerite Monnot pour la musique, le répertoire de Piaf commence à se définir, qui ne cessera de s'entremêler avec sa vie : ainsi L'Hymne à l'amour, dédié à Marcel Cerdan. Elle a le génie de rendre crédible tout un univers de stéréotypes où le fatalisme propre aux vaincus le dispute à l'idéalisme des simples. Les Amants d'un jour (un "Mayerling" pour midinettes) sont des chérubins qui, au carrefour de l'amour et de la mort, ouvrent une porte vers l'absolu. Milord exalte la prostituée au grand cœur, consolatrice des mésaventures du jeune bourgeois. L'amour finit souvent mal : dans La Foule ou dans L'Homme à la moto. La chanteuse, qui s'est érigée en victime et porte- parole de la condition féminine, n'a pas pour autant expulsé de son univers les héros masculins : L'Accordéoniste, Le Petit Monsieur triste. Le Clown... Elle-même auteur de Mémoires, elle en a suscité de nombreux à son sujet de la part des témoins de sa vie. Elle aimait s'entourer de jeunes talents et a contribué à lancer, dans le domaine de la chanson, maints nouveaux interprètes ou auteurs.
De son vivant déjà elle était devenue le point de référence d'une série inextricable de légendes en satisfaisant à tous les canons du mythe : idéalisation et intensification de la vie quotidienne, qualité technique d'un inimitable phrasé, choc cathartique du cri...
( source : https://www.laposte.fr/toutsurletimbre )

Auteur  :  Raymond  MORETTI  ( signature )

Metteur en page  :  Alain  ROUHIER  (  signature )

Impression  :  Héliogravure           Tirage  :  2 164 172 ex

1er  jour  le  16 juin  1990          Retrait  le  15  mars  1991

Raymond Moretti et Alain Rouhier reçoivent le Grand Prix de l'Art Philatélique 1990

pour cette série de timbres

 

12 2652 16 06 1990 edith piaf

13 2652 16 06 1990 edith piaf

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !